ondes électromagnétiques danger maison

Les 7 principales sources domestiques de pollution électromagnétique

Invisibles et mal connues, les ondes électromagnétiques font pourtant partie intégrante de notre quotidien. Elles traversent nos logements et nos bureaux, et sont plus souvent source d’inconfort voire de maladie que ce qu’on pourrait imaginer : maux de tête, vertiges, insomnies, mais aussi développement d’une hypersensibilité, infertilité, cancers dans les cas les plus exposés.

Les ondes électromagnétiques, c’est vaste, et c’est technique. Ça part des lignes très haute tension qui nous apportent l’électricité pour aller jusqu’aux rayons cosmiques dans l’espace, en passant par la radio, le téléphone, les UV, les rayons X… Pour cet article, on va parler de 7 sources d’émission électromagnétique dites « de moyennes à très hautes fréquences » que tu es susceptible d’avoir chez toi, et de comment t’en protéger au maximum, sans partir vivre dans une grotte.

La box Wi-Fi

La box utilisée en mode Wi-Fi est pratique : elle te permet d’accéder à internet dans un rayon plus ou moins grand, qui correspond, à minima, à la totalité de ton habitation. Bémol : les ondes Wi-Fi traversent les murs, donc nous avec. Bonne nouvelle dans tout ça, l’émission diminue fortement avec la distance : plus on se tient loin de la source, mieux c’est.

Pour te protéger de ta Wi-Fi, tu peux :

  • La couper pendant la nuit : les nouvelles box ont toutes un bouton d’arrêt du wi-fi et la plupart sont même programmables pour arrêter automatiquement l’option Wi-Fi sur les créneaux de ton choix (vois avec ton fournisseur internet, ça se passe souvent sur ton espace abonné).
  • La positionner le plus loin possible des chambres ou des espaces de jeux des enfants, sachant que les murs n’arrêtent pas les ondes. En particulier, veille à ne pas coller le lit de ton bébé à un mur derrière lequel se trouve ta box !
  • Faire le choix d’utiliser un câble ethernet RJ45 et de ne pas utiliser la Wi-Fi en usage quotidien, au bureau par exemple. En plus, via le câble, la transmission des données est 4 fois plus rapide qu’en Wi-Fi !
  • Ne pas te mettre entre ton ordinateur et la box mais bien veiller à ce que l’ordinateur soit dos à la box.
  • Ne pas mettre ton ordinateur sur tes genoux ou ton ventre !

Le téléphone portable

Aaah l’objet devenu indispensable… Les plus jeunes disent même « c’est toute ma vie » – tiens, ça me vieillit de parler des jeunes. En l’espace de 20 ans, la téléphonie mobile a explosé, sans tenir compte des mises en garde et des recommandations des scientifiques qui sonnent l’alarme d’une surexposition à ces appareils et aux antennes-relais trop puissantes. Bref, c’est le « pire » de nos objets émetteurs d’ondes du quotidien.

Que faire, sans se passer totalement de son téléphone, pour limiter les dégâts ?

  • Ne pas le mettre à l’oreille quand tu viens juste de composer le numéro : quand le téléphone cherche ton interlocuteur, l’émission est presque 25 fois plus élevée que pendant une communication.
  • Utiliser le haut-parleur ou le kit mains-libres. Si ce n’est pas possible, pense à changer régulièrement ton téléphone d’oreille pendant la communication.
  • Couper la réception Wi-Fi et la 4G quand tu n’as pas besoin d’internet : mieux vaut l’allumer uniquement pour l’utiliser. En plus, ça fera du bien à ta batterie.
  • Activer le mode avion pour la nuit si tu utilises ton portable comme réveil ou s’il a une place privilégiée sur ta table de chevet.
  • Ne pas porter son téléphone proche du corps et surtout pas dans les poches du pantalon ou celle de la veste à côté du cœur… De même pour une femme enceinte : éloigner le portable du ventre.
  • Limiter l’utilisation du téléphone pour un enfant de moins de 16 ans… Je te partage à ce sujet les résultats d’une étude réalisée sur la pénétration des ondes du portable dans le cerveau pour un enfant de 5 ans, 10 ans, ou un adulte :
ondes téléphone portable cerveau enfant
O. P. Gandhi, G. Lazzi and C. M. Furse, “Electromagnetic Absorption in the Human Head and Neck for Mobile Telephones at 835 and 1900 MHz,” IEEE Transactions on Microwave Theory and Techniques, Vol. 44, pp. 1884-1897, October 1996 – via le CRIIREM

Le four à micro-ondes

Les effets sur l’alimentation d’une cuisson par micro-ondes sont peu connus et l’argumentaire est insuffisant pour juger de réels méfaits. Pour ma part, je pense que les cuissons douces et lentes sont préférables, sans pour autant bannir le micro-ondes, à garder en dépannage.

Le vrai problème de ce four est surtout qu’il émet… des ondes ! Bien qu’il soit construit de manière à garder une bonne étanchéité, des mesures simples montrent que les fours, même de bonne qualité, laissent rapidement fuiter les ondes électromagnétiques à l’extérieur. Pour éviter une trop forte exposition, mieux vaut se tenir à distance de plus d’1m lorsque le four est en marche. Et bien sûr, on n’y met pas de plastique, pour éviter la contamination des aliments, mais ça, c’est un autre sujet.

plaque induction ondes électromagnétiques danger

La plaque à induction

Désolée si tu as ça chez toi, mais mieux vaut lui préférer le gaz si possible, ou la vitrocéramique, ou même une plaque électrique. Les plaques à induction émettent un champ électrique à forte intensité, mais aussi et surtout, un champ magnétique puissant, puisque c’est sur ce principe qu’elles permettent de chauffer poêles et casseroles.

Quelques précautions si tu ne peux pas changer de mode de cuisson :

  • Utiliser une casserole ou une poêle de la taille de la plaque choisie : quand il est à la bonne taille, les ondes chauffent le récipient, sinon, elles se dispersent dans l’air.
  • Eviter de rester devant quand les plaques sont allumées : tu touilles et tu te recules.
  • Eloigner les enfants des plaques lorsqu’elles sont en fonctionnement.
  • Enceinte, tu ne cuisines pas, tu passes la main à ton chéri et tu vas te reposer sur le canapé.
  • Porter une attention particulière aux porteurs de pacemakers et autres dispositifs médicaux susceptibles de réagir aux ondes.

Le radio-réveil

Lorsqu’il fonctionne sur secteur, le réveil, qu’il fasse radio ou pas, d’ailleurs, émet des ondes. Or, de part sa fonction, il est souvent situé juste à côté de ta tête ! Sur cet appareil, ce qui pose problème, c’est principalement le rayonnement électrique, actif toute la nuit pendant que tu dors. Pour t’en protéger, tu peux :

  • Opter pour une version à piles, ou mécanique – mais il faut tolérer le tic-tac, la sonnerie horrible et le fait qu’il soit illisible dans le noir…
  • Le déplacer à plus de 50 centimètres de ta tête : plus il est loin, mieux c’est – et puis ça t’obligera à te lever pour l’éteindre = moins de risque de te rendormir en tapant dessus.
radio réveil ondes électromagnétiques

Le sèche-cheveux et le rasoir électrique

Ici il s’agit à la fois du problème du champ électrique, très fort pour ces appareils, et du champ magnétique, qui varie selon les modèles mais reste trop élevé pour des appareils utilisés quotidiennement au niveau de la tête. Pas de solution pour limiter leur impact, car il faudrait se tenir à plus d’un mètre pour ne pas recevoir leurs émissions ! Tu peux quand même éviter de coller ton sèche-cheveux à ton crâne, limiter au maximum son utilisation, et remplacer ton rasoir électrique par un rasoir manuel ou un rasoir à piles.

Conclusions

Si tu cherches à en savoir plus sur le sujet, tu verras que de nombreuses personnes se veulent rassurantes. A mon sens, elles le sont trop et s’avèrent souvent peu fiables et peu renseignées sur les risques d’une exposition quotidienne à autant de sources électromagnétiques.

En effet, elles mettent souvent en avant un effet de seuil, c’est-à-dire une valeur sous laquelle nous serions protégés de tout risque. Or ce seuil n’existe pas pour les ondes. Dès lors que nous y sommes exposés, même à des doses très faibles, elles créent des lésions cellulaires, favorisant un vieillissement prématuré de notre organisme et des dysfonctionnements divers.

Même sans rentrer dans des détails techniques, à partir du moment où nous sommes exposés de façon continue à des champs électromagnétiques provenant de nombreuses sources, les effets sur l’organisme à long terme ne peuvent être négligés. Mieux vaut donc nous protéger de celles dont nous sommes responsables !

Sources

Le CRIIREM – Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques non ionisants, qui fait un gros travail dans l’ombre pour protéger la population française… https://www.criirem.org/  avec un article sur les normes françaises et européennes, totalement obsolètes https://www.criirem.org/publications/histoire-de-normes-et-de-rayonnements-electromagnetiques.

Deux rapports avec des données chiffrées : un de l’ANSES https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2008et0006Ra.pdf et un de l’AFSSET https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Champs_electromagnetiques_extremement_basse_frequence_DGS_2014.pdf

L’association Robin des Toits, qui défend notre santé face au développement massif de la téléphonie mobile et de l’internet : https://www.robindestoits.org/ avec un vrai/faux sur le portable et le Wi-Fi ici : https://www.robindestoits.org/VRAI-FAUX-sur-la-telephonie-mobile-et-le-Wi-fi_a1524.html

4 réflexions sur “Les 7 principales sources domestiques de pollution électromagnétique

  1. Biolita dit :

    Whaouuuu … comme c’est intéressant ! Je ne me serait jamais doutée pour le réveil ou le sèche cheveux ! C’est fou 😮
    Merci pour tes bons conseils 👏🏻👏🏻♥️

    • Eleni dit :

      Merci Juliette ! 🙂
      En effet, mieux vaut tenir le réveil loin de sa tête et garder le sèche-cheveux pour l’hiver ou les occasions !
      Les ondes sont omniprésentes dans nos logements, tout ce que tu peux limiter est bénéfique pour ton organisme, autant commencer par ce sur quoi tu as la main 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *